LE FORUM DE GALGOS FRANCE

forum où l'on parle des lévriers galgos, des chiens et autres animaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE ST PATRON DES LEVRIERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyne 54
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 1351
Date d'inscription : 24/02/2015
Age : 63
Localisation : Flirey Lorraine

MessageSujet: LE ST PATRON DES LEVRIERS    Dim 4 Juin 2017 - 20:31

Toute légende comporte souvent sa part d’invraisemblances et celle-ci n’échappe pas à la règle. De même, elle prendrait sa source dans des faits qui se seraient réellement déroulés. Nous vous la livrons pour ce qu’elle vaut : un beau récit.
Plantons le décor. Nos sommes en 1250, dans l’Ain, dans le château du Seigneur chevalier de Villars, sis à Chalaronne.
Dans l’une des chambres, un enfançon dort dans son berceau. Il s’agit du fils du chevalier. Au pied dudit berceau, veille Guinefort, un superbe lévrier. Tout est paisible.
Soudain, surgi l’on ne sait d’où, un énorme serpent se coule dans le berceau du bébé. Guinefort, aussitôt alerté, se rue sur le reptile et à la suite d’un combat sans merci l’occit, sans coup férir.
Cette lutte, on s’en doute, a occasionné un certain remue-ménage. La nourrice, attirée par le bruit, découvre le tableau suivant : au pied du berceau renversé, haletant, les babines souillées de sang se tient Guinefort.
Affolée, la pauvre femme en déduit immédiatement que le chien a attaqué l’enfant et l’a navré. Elle se met à hurler d’horreur. Le seigneur des lieux accourt, découvre à son tour la scène, en tire les mêmes conclusions que celles de la nourrice. Croyant son fils mort, il sort l’épée du fourreau et trucide le fidèle lévrier.
Le chevalier, une fois ce geste inconsidéré accompli, se précipite vers le berceau. Il constate que son fils est tout simplement endormi. Etonnamment, le vacarme occasionné par l’incident n’a pas réussi à tirer celui-ci du sommeil. Puis, de Villars découvre le corps inanimé du serpent, et comprend enfin ce qui est réellement advenu. Un profond sentiment de remords envahit le seigneur. Il enterre Guinefort, injustement châtié pour un dévouement, qui aurait dû, au contraire lui attirer récompenses et félicitations.
Le chevalier fait planter quelques arbres au pied de la tombe, qui est située près du château et vient souvent se recueillir à cet endroit.
Par la suite, prend naissance un véritable culte pour ce lévrier martyr, innocent du crime dont on l’a accusé à tort. Les paysans et principalement les mères de famille, accomplissent le pèlerinage jusqu’au lieu où gît Guinefort pour l’éternité. Elles déposent près de la sépulture, qui un lange, qui un vêtement de bébé, qui un petit chausson, en manière d’ex-voto. Il arrive aussi que des enfants malades se déplacent avec leurs parents pour tenter d’obtenir une guérison miraculeuse.
Il existe une autre version de cette histoire, beaucoup moins glorieuse pour le chevalier de Villars. Après avoir mis son chien à mort, il fait précipiter sa dépouille au fond d’un puits qui est comblé à l’aide de pierres. Cette injustice commise envers un animal méritant qui aurait dû être récompensé plutôt que châtié, vient aux oreilles des paysans des environs. Ils décident, en guise de réparation, d’honorer Guinefort, estimant que si ce lévrier a su protéger l’enfant du seigneur, il saura bien protéger les leurs.
Ce culte perdura, jusqu’au jour, où le récit de cette dévotion à l’endroit d’un simple chien, arriva aux oreilles d’un moine dominicain, grand inquisiteur, du nom d’Etienne de Bourbon.
Il diligenta une enquête afin d’obtenir confirmation de ces faits choquants. A l’époque, l’on considérait, et en cela rien n’a changé, que les animaux n’ont pas d’âme. (Les femmes non plus d’ailleurs. Et il n’y a pas si longtemps que l’église leur en accorde une… mais c’est une autre histoire !). En ces temps-là, un lévrier élevé au rang de saint et de martyr, voilà qui s’avérait proprement insupportable ! Et comme l’on va pouvoir le constater, le grand inquisiteur n’y alla pas par quatre chemins. Il faut rappeler que l’on ne plaisantait pas avec les affaires qui touchaient à la religion. Voici ce que décréta Etienne de Bourbon, afin de procéder à l’éradication de ce culte jugé iconoclaste :
« Nous Etienne de Bourbon, avons fait exhumer le chien mort et couper le bois sacré, et nous avons fait brûler celui-ci avec les ossements du chien. Et j’ai fait prendre par les seigneurs de la terre un édit prévoyant la saisie et le rachat des biens de ceux qui afflueraient désormais en ce lieu pour une telle raison ».
Pourtant, le culte rendu à saint Guinefort traversera les siècles. On en retrouvait encore trace dans les années 1930, malgré la Condamnation édictée par l’Eglise catholique.
De nos jours, il ne reste en souvenir de cette vénération pour le saint patron des lévriers, qu’une petite forêt du nom "Bois de Saint Guignefort ». Cette légende demeure vivace et elle figure au patrimoine culturel de la ville de Chalaronne.
   

_________________
Evelyne, déléguée GF  54
les Sisters , Morante et Laulau
Modérateur du Forum

                 
Je ne fais pas confiance aux gens qui n'aiment pas les chiens
Mais je fais confiance au chien quand il n'aime pas une personne
Revenir en haut Aller en bas
Muriel 74

avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 58
Localisation : Haute-Savoie (74)

MessageSujet: Re: LE ST PATRON DES LEVRIERS    Lun 5 Juin 2017 - 8:59

C'est un récit terrible et très édifiant...
Revenir en haut Aller en bas
Sof00

avatar

Messages : 1005
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 40

MessageSujet: Re: LE ST PATRON DES LEVRIERS    Lun 5 Juin 2017 - 15:27

C'est fou comme l'homme a du mal à évoluer....
Revenir en haut Aller en bas
jacquelineb44

avatar

Messages : 719
Date d'inscription : 09/03/2015
Age : 60
Localisation : Loire Atlantique

MessageSujet: Re: LE ST PATRON DES LEVRIERS    Lun 5 Juin 2017 - 15:58

Magnifique récit qui, une fois encore, montre bien le dévouement et la grandeur d'âme du chien face à la bêtise humaine...
Revenir en haut Aller en bas
SYLVIE 44

avatar

Messages : 600
Date d'inscription : 20/02/2017
Age : 57
Localisation : LOIRE ATLANTIQUE

MessageSujet: Re: LE ST PATRON DES LEVRIERS    Mer 14 Juin 2017 - 16:50

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE ST PATRON DES LEVRIERS    

Revenir en haut Aller en bas
 
LE ST PATRON DES LEVRIERS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cadeau : patron tablier
» patron costume femme du pozay
» Oh! Grand Saint Nicolas patron des cavaliers...
» levriers en dangers!!
» Secrétaire et Patron !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DE GALGOS FRANCE :: BLABLAS ET AUTRES NOUVELLES :: Vos jolis textes et poèmes-
Sauter vers: